AccueilChaine Youtube de la confrérieTelecharger le Seigneur des Anneaux OnlineS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confréries, usurpation et usurpateurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Datrude

avatar





Dernière édition par Datrude le Lun 26 Fév 2018 - 14:02, édité 1 fois
23022018
MessageConfréries, usurpation et usurpateurs.

Confréries, surpopulation, absences et usurpateurs.

Bien que j'ai bon espoir que ce tuto ne devienne jamais utile au sein de notre confrérie, du fait du grand nombre de micro conf mules de certains et de certains fait divers lotroien que je ne citerai pas (même si les CS des temps anciens et les SFS qui ont connu les tentacules auront des exemples en tête), la question de la prise de contrôle d'une confrérie par un membre (usurpation) lorsque le chef est absent trop longtemps revient souvent en vocal, sans que personne n'ai de certitudes sur les infos, surement du à l'absence totale d'informations à ce sujet au sein de la communauté francophone.
Lassé de retourner chercher et recouper les infos sur les sites anglophones, je m'en vais donc réaliser un petit résumé.

Le personnage nommé chef de confrérie (Tûr chez les elfes, Maître chez les hommes, Seigneur chez les nains, et simplement chef pour les autres) ne peut, tant qu'il se connecte, pas être destitué.
Si le chef ne se connecte pas pendant 35 jours (ou supprime son compte), son successeur (ou second) a la possibilité d'usurper la confrérie grâce à un bouton dédié qui apparait dans son panneau de confrérie.
Si au bout de 10 jours (45 jours après la dernière connexion du chef) le successeur n'a pas usurpé, alors tous les officiers gagnent la possibilité d'usurper.
Si au bout de 10 jours (55 jours après la dernière connexion du chef) aucun officier n'a usurpé, alors tous les membres de la confrérie peuvent usurper.



(il y a une ambiguïté sur ce que désigne le terme membre, je ne pense pas que cela inclue les recrues... peut être qu'au bout de 65 jours les recrues peuvent usurper, mais faute d'avoir tenté de mon coté, je ne peut pas vous l'assurer)

A noter :
-si les personnes pouvant usurper recevaient autrefois un message dans leur boite aux lettre les informant de cette possibilité, ce n'est plus le cas aujourd'hui.
-En l'absence d'usurpation, une confrérie demeurant sans chef était autrefois automatiquement dissoute au bout du 65 ème jour, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.
-Les tribus (équivalent Monster Play des confréries), sont soumises au même système, suivant le même timer.
-J'ai également vu passer des infos selon lesquelles les durées serait dépendantes du rang de la confrérie, mais je ne suis pas sur que ça soit très sérieux, et de toute façon usurper une confrérie qui a moins d'un an...


PS:Toutes mes informations venant de messages relativement anciens, je ne mettrais pas ma main à couper que le timer n'a pas été rallongé. Je vais faire mon possible pour obtenir les infos au plus vite, mais si quelqu'un a moyen de vérifier avec ses confs mules je suis preneur.
Merci à Orchys pour son screen
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Qu'est-ce que la Confrérie Galactique 40K ?
» [ Films/Séries] Quelles sont vos films et séries tv préférés ?
» Les séries 2011: Ça débute contre les Bruins!
» plainte contre le compte et son conseille pour usurpation
» Vos séries TV préférées - Votre top5
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Confréries, usurpation et usurpateurs. :: Commentaires

avatar
Re: Confréries, usurpation et usurpateurs.
Message le Lun 26 Fév 2018 - 13:08 par Orchys
Par exemple..... lol!


 

Confréries, usurpation et usurpateurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serviteurs du Feu Secret - Sirannon :: Confrérie :: Aide, conseils, trucs et astuces... :: Commandes-

Ce forum est la propriété de son créateur, Calholm, et des Serviteurs du Feu Secret. Tout copie partielle est autorisée seulement sur demande écrite à son créateur et acceptation de sa part. Reproduction totale interdite, se référer aux articles L112-3 et L122-4 du Code de la propriété intellectuelle.